mardi 29 mai 2018

Revue des troupes !

"Le militaire ouvrit les mains en un geste d’impuissance. Il semblait si tassé dans son uniforme de capitaine des Cent-Gardes, unité chargée de la protection de l’Empereur, qu’il paraissait incroyable qu’il ait pu accuser sous la toise le mètre quatre-vingt exigé pour être reçu dans ce corps d’élite…"
 
Extrait de Le Testament de la comtesse des Ténèbres, une publication déjà un peu ancienne mais qui trouve toujours un certain public.


https://www.amazon.fr/gp/product/B00FVRG2PY?*Version*=1&*entries*=0


Revue des Cent-Gardes au camp de Châlons en 1857
 Photo de Gustave Le Gray.




samedi 19 mai 2018

Il y a un siècle...

Je vois encore cette scène : la belle Madame Turquoise, avec sa natte épaisse, penchée sur ce veau nouveau-né... Madame Turquoise est morte, le petit veau mangé depuis longtemps, les charrettes sont devenues de camions... C'était en République Populaire de Mongolie, en 1978, autant dire il y a un siècle !


lundi 7 mai 2018

D'objet sacré à objet d'art...

— (...) De toute façon, cette statuette n’avait plus comme valeur que le poids du métal, car elle avait été profanée : le dépôt de consécration avait disparu…
— Ce qui n’était pas bien grave, remarqua Doc Tenzin, puisqu’elle pouvait facilement recevoir un nouveau dépôt de consécration et redevenir ainsi un objet sacré !
                     Extrait du Talisman tibétain, publié aux Éditions du 38.

Il y a quelques jours, en voulant déplacer une statuette tibétaine (Chenrézi à quatre bras, Tibet, XVIIe siècle, avant que l'art tibétain ne soit contaminé par le kitsch chinois), le fond du socle s'est détaché, le mastic qui le maintenait ayant séché. Le dépôt de consécration s'est un peu répandu sur la table : petits éclats de bois odorant, morceau d'os (de boîte crânienne ?), graines, un gros noyau de pèche, et une vingtaine de mantras écrits sur de petits rouleaux. Du fait de cet accident, la statuette n'est plus consacrée. Elle n'est plus qu'un objet d'art...



Pour lire le roman, c'est ici :

Alerte enlèvement !

"(…) elle ne fit pas attention à la voiture arrêtée à hauteur de la boutique, ni aux deux hommes campés devant. Elle ne comprit pas ce ...