dimanche 20 décembre 2020

La plus belle princesse sur cette terre...

Elisabeth Christine de Brunswick-Wolfenbüttel (Brunswick 1671, Vienne 1750), mère de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, passait dans sa jeunesse pour une femme d’une beauté hors du commun, "la plus belle princesse sur cette terre" selon lady Montagu en 1716, qui poursuit : "Rien ne peut dépasser la beauté de son cou et de ses mains. Jusqu’à ce que je les voie, je n’aurais jamais cru qu’une telle perfection pouvait exister, et je fus presque désolée que mon rang ici ne me permette pas de les embrasser". (Extrait de Le pouvoir au féminin, Marie-Thérèse d’Autriche, 1717-1780, L’impératrice-reine, ouvrage remarquable et passionnant d’Elisabeth Badinter).

Lady Montagu (1689-1762) est une aristocrate britannique, écrivaine (voir "L'islam au péril des femmes, Une Anglaise en Turquie au XVIII siècle"). Elle est également connue comme une pionnière de la vaccination (antivariolique), qu’elle découvre dans l’Empire Ottoman où son mari est ambassadeur. Le couple se sépara, et elle tomba amoureuse d’un poète italien, le comte Algaroti. Mais celui-ci était bisexuel, et lui préféra son rival, le 2e baron Hervey. Dépitée, elle reprit ses voyages, vivant un certain temps en Avignon, à Padoue, Venise, etc. Ci-dessous son portrait "à la turque".
 
Lady Montagu

Elisabeth Christine de Brunswick-Wolfenbüttel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...