samedi 6 février 2016

La teinte rosée de ses pommettes...


" Contrairement à ce qu’il avait d’abord pensé, elle ne portait pas de maquillage : la teinte rosée de ses pommettes était naturelle, juste rendue plus vive par contraste avec sa carnation très blanche. Ces yeux d’un bleu intense et ce visage à la peau si claire, encadré de cheveux d’un noir profond, formaient un tout étrange, d’une rare élégance..." 

Extrait du roman "La Demoiselle de Rosling",  aux Éditions du 38.
Disponible en numérique, sous peu au format papier. 



 Louise Henriette de Bourbon-Conti, par Nattier - vers 1750 (MeT)
http://www.amazon.fr/La-demoiselle-Rosling-Grandjean-Bernard-ebook/dp/B01B2TELCU

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quel empoté !

— Quel empoté vous faites, mon pauvre ami ! Cherchez au-dessus de ma chemise, pas en dessous ! Vous n’avez donc point d’épouse ? — N...