mardi 28 novembre 2017

Padmavati

Il y a quelques jours, j’illustrais cette page avec une photo virevoltante de Deepika Padukone, grande vedette de Bollywood. Je lis à présent dans la presse qu’elle est aujourd’hui menacée de mort par des extrémistes hindous pour son rôle dans le film Padmavati. Ce film s’annonçait comme un "blockbuster", mais sa diffusion en Inde a été reportée sine die.
Padmavati est un mythe national en Inde. Cette reine du XIVe siècle - qui n’a sans doute jamais existé - est dite s’être immolée plutôt que de tomber aux mains des envahisseurs moghols musulmans.
Or, la rumeur actuelle, colportée par des crétins excités qui n’ont comme d’habitude pas vu le film, assure qu’il n’est qu’une scandaleuse romance entre Padmavati et le roi musulman, ce qui est pour eux pour eux un sacrilège.
Même en Grande-Bretagne, les extrémistes hindous menacent de brûler les salles qui s’aviseraient de passer le film. Il a d’ailleurs été déprogrammé.
En Inde, l’hystérie est telle qu’un officiel du BJP (le parti nationaliste actuellement au gouvernement) a promis une somme énorme à quiconque couperait les têtes de Deepika Padukone et des principaux acteurs. La jeune femme est épouvantée par ces menaces ; elle estime que l’Inde est tombée bien bas. Face à certaines situations de la vie réelle, le romancier se sent bien dépassé…
Les photos montrent Deepika Padukone dans la vie réelle et dans le film.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La petite porte...

" Comme il l’entraînait vers la porte-fenêtre par laquelle les visiteurs passaient du château au parc, elle le ti...