mardi 5 février 2019

Abbat-jour et bonnet de dentelle.


"Comme elle n’était pas encore coiffée, la masse de ses cheveux était prise dans un volumineux bonnet de dentelle, noué sous son menton par une faveur. L’édifice fit aussitôt songer François à l’abat-jour de la cuisine de sa grand-mère."

Extrait de La demoiselle de Rosling, de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.
 
 https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

 
Joshua Reynolds (1723-1792) Portrait de Mrs Wells (détail).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas de ça Lisette !

Pas de ça Lisette !   Ma mère, qui était née en 1914, employait volontiers cette expression française ancienne, destinée à mettre en garde o...