samedi 14 novembre 2020

Libations !

"Bien, soupira la comtesse, en ce cas, restons civils… Hans, apporte-nous le vidercome et quelques autres bouteilles !

Le valet revint avec un panier de bouteilles et un hanap d’argent ciselé dont la contenance ne devait guère être inférieure au demi-litre. Magdalena le remplit de vin et le leva vers le lustre..."

 

Cette scène est tirée de mon roman Le voyage de Ziska (Éditions du 38), où l’on voit les convives vider tour à tour un hanap de vin en "portant des santés". Cette réjouissance vineuse était courante dans les dîners de la noblesse allemande du XVIIIe siècle. 

Curieusement, une coutume tout-à-fait semblable existait dans la Rome Antique : la comissatio. Cette distraction prenait place à la toute fin du banquet (et pour cause...) et consistait par exemple à vider chacun à son une coupe de vin cul sec, puis à la passer à son voisin qui faisait de même. Il se peut que les nobles allemands aient été influencés par leur culture classique ! Toujours est-il que dans les deux cas, que ce soit la libation antique ou la scène impliquant mon héroïne Ziska, le résultat était le même : une cuite mémorable…
 
Illustration : la célèbre coupe romaine dite de Lycurge (IVe siècle) conservée au British Museum, en verre dichroïque et argent, changeant de couleur en fonction de la lumière.
 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...