jeudi 13 mars 2014

Au point de départ géographique du mythe de la comtesse des Ténèbres...

Libérée de la prison du Temple, c'est à Huningue, petite ville alsacienne toute proche de la ville suisse de Bâle, que "Madame Royale" fut échangée contre plusieurs prisonniers français de l'Empereur d'Autriche.
La jeune princesse séjourna trois jours (du 24 au 26 décembre 1795) à l'hôtel du Corbeau de cette ville. C'est à partir de ce point précis que se pose la question d'une éventuelle substitution de personnes, et donc que prend sa source le mythe de la "comtesse des Ténèbres".
L'ancien hôtel (il ne l'est plus depuis quelques années seulement) existe toujours, rue Abbatucci. Il a bien failli brûler en 2009, le feu ayant pris dans le restaurant chinois situé au rez-de-chaussée... 

Photo Jean-Christophe Meyer - Journal l'Alsace- 2009

La plaque apposée sur l'immeuble :
 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...