vendredi 14 mars 2014

Endroits solitaires, propices à la méditation...


Gompa (tib. dGon-pa དགོན་པ་) : « endroit solitaire », ermitage, monastère. 
C'est par ce terme qu'au Tibet on désignait un monastère, son lieu de construction devant être propice à la méditation. Il faut reconnaître qu'il s'appliquait mal aux immenses cités monastiques, pouvant compter plusieurs milliers de moines, comme Tashilhunpo où Sarat Chandra Das séjourna lors de ses deux voyages au Tibet Central. Ces grands monastères étaient des lieux majeurs d'enseignement, mais aussi des centres économiques et politiques.
Par contre, à titre d'exemple, le modeste et poétique Padjoling Gompa au Bhoutan mérite parfaitement ce qualificatif :





(Photos Bernard Grandjean - Tous droits réservés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...