dimanche 24 janvier 2016

Effrontée...


"-  J’aime beaucoup les chapeaux, mais ils sont tellement dévastateurs pour ma pauvre coiffure à l’effrontée…
-  À l’effrontée ?
-  On appelle ainsi les coiffures telles que la mienne, tirées en arrière et dégageant les oreilles !
-  Alors voici un adjectif et une coiffure qui vous vont à ravir !"
  

Extrait de "La demoiselle de Rosling", à paraître sous quelques jours aux Éditions du 38, au format papier et numérique:
http://www.editionsdu38.com/nouveaut%C3%A9s/



Gabrielle de Caraman, Marquise de la Fare, 1770s  par Fragonard (détail)
The Metropolitan Museum of Art

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quel empoté !

— Quel empoté vous faites, mon pauvre ami ! Cherchez au-dessus de ma chemise, pas en dessous ! Vous n’avez donc point d’épouse ? — N...