dimanche 16 septembre 2018

Tibet et chocolat !


On me demande régulièrement comment j’ai été amené à  m’intéresser au Tibet, au point d’en faire le centre de mon activité de romancier. 
Parmi les éléments de réponse, je place très haut la célèbre (du moins en France) petite fille du chocolat meunier. En 1956 (j’avais10 ans) on trouvait dans chaque tablette une image à coller dans un grand livre (que j’ai précieusement gardé), « Le tour du monde en 120 images ». La petite Jacqueline visitait le Tibet, auquel le livre consacre 3 pages et 3 images, avec description des gens, d’une fête de monastère, etc. Ce passage m’a marqué, et j’aurais donné cher pour être du voyage ! À noter que le Tibet, État encore indépendant, n’est pas traité avec la Chine, mais avec l’Inde, ce qui est également exact au plan culturel.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...