dimanche 23 septembre 2018

Vinaigre...

Comme tous ses contemporains, la demoiselle de Rosling utilisait volontiers, pour toutes sortes de maux, le "vinaigre des quatre voleurs".
Le « vinaigre des quatre voleurs », inventé en France (Toulouse ou Marseille) entre le XIVe et le XVIIe siècle, était appelé ainsi car lors d’une épidémie de peste, les détrousseurs de cadavres qui l’utilisaient ne furent semble-t-il pas touchés par le mal. 
Cet antiseptique était très en vogue au XVIIIe siècle. Hans Ottokar Reichard, dans ses célèbres conseils aux voyageurs de 1793, recommande d’en avoir toujours une fiole dans ses bagages. Bachaumont le cite également dans ses Mémoires secrets pour servir à l'histoire de la République des Lettres en France depuis 1762 jusqu'à nos jours (1787). Ce vinaigre aux aromates (la recette est variable) est toujours utilisé de nos jours, fabriqué soit en famille (on trouve des recettes sur internet) soit par des officines généralement spécialisées dans les produits bio !








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...