lundi 27 mai 2019

Payons nos impôts !

À la différence d’aujourd’hui, au temps de la demoiselle de Rosling les contribuables français aimaient payer leurs impôts, comme le montre le texte de cette gravure :
"D’une taxe légère la douceur on impose
À un peuple tout prêt d’en accepter la loi
Heureux si l’on pouvait pour si modique chose
Acheter une paix aux vœux de notre Roi"
La « taxe par teste » (capitation) fut instaurée en 1695 sous Louis XIV pour financer les guerres royales. Supprimée 1698, elle fut recréée en 1701 pour financer la guerre de succession d’Espagne. Elle connut plusieurs augmentation au fil du temps et ne disparaîtra qu’en 1791, remplacée par la contribution mobilière.
Ne nous fions pas à cette gravure et son poème si bienveillant : il s’agit ici de propagande royale, destinée à faire passer la pilule…

 https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...