mercredi 13 mai 2020

Soupe populaire

Les soupes populaires et restos du cœur ne datent pas d'hier. Ils sont aussi vieux que la pauvreté et la générosité réunies. Au XVIIIe siècles et avant, ces institutions existaient, en général à l'initiative de l'Église. 
On voit sur cette gravure un prêtre et une dame élégante servir la soupe à des pauvresses; au fond, en cuisine, on s'agite. La noble dame est coiffées "à la Fontange", du nom de la belle Marie Angélique de Scorraille de Roussille, duchesse de Fontanges (1661-1681), maitresse du roi de France Louis XIV. Cette coiffure de Cour, très élaborée (avec monture métallique et dentelle tuyautée), fit fureur, mais cette mode excessive finit même par énerver Louis XIV. Elle perdura néanmoins longtemps, jusqu'au début du XVIIIe siècle. Le texte sous la gravure dit (j'ai remis en français moderne pour faciliter les traductions ) :
"Le Secours du Potage
Indigent secouru d’un zèle charitable
D’une soupe apprêtée on lui remplit son pot
En arrivant chez lui, il peut se mettre a table
Toute chaude qu’elle est, la manger sans dire mot"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...