mercredi 31 mars 2021

Chiens et chats.

La jeune fille et son animal préféré est un thème éternel. En l'espèce, Fragonard a choisi le chien, et Jacqueline Marval le chat…

Jacqueline Marval (1866-1932) est une artiste française fauviste très talentueuse, injustement oubliée de nos jours. Je ne serais pas étonné que Fragonard lui ait, consciemment ou non, inspiré cette scène. Fragonard a en effet peint plusieurs toiles sur ce thème, comme la jeune fille jouant avec son chien (avec le chien noir) ou la très célèbre Gimblette (avec le chien blanc).

"Les gimblettes étaient de petites pâtisseries sèches en forme d’anneaux. Sur certaines version de ce tableau, la jeune fille tient d’une main une gimblette qu’elle tend au petit animal. Le rideau de lit, largement ouvert devant nous, rend invisible la jeune fille depuis la porte qu’on distingue sur la gauche. Cette porte indique la possibilité d’une effraction voyeuriste, l’effraction même que nous pratiquons en regardant cette scène intime. La queue du chien dissimule le sexe de la jeune fille. C’est la pliure rose sous son genou et l’ombre sous son mollet qui désignent, par un léger déplacement, le sexe interdit au regard." (Texte et photo du tableau de François Poulet-Mathis).

Ces célébrissimes scènes libertines furent copiées et gravées de multiples fois...

 



 
 
 
 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...