mardi 27 septembre 2022

La belle reine Louise...

De toutes les reines que connut l’Europe, Louise (Luise) de Mecklembourg-Strelitz (1776-1810), épouse du roi Frédéric-Guillaume III de Prusse, me semble avoir été de loin la plus jolie. Selon ses contemporains, elle était d’une beauté "royale". Avec sa sœur Frédérique, elles étaient considérées comme les deux plus belles femmes de leur temps. Outre ses attraits physiques, Louise était dotée de grandes qualités morales ; même si le Tsar Alexandre Ier la fascina (elle le trouvait "divin"), cela n’a pas débouché semble-t-il sur des excès répréhensibles... Son charme n’eut pas d’effet sur Napoléon Ier ("l’ogre corse"), qu’elle tenta en vain d’attendrir lors de la conférence de Tilsit (1807), dans l’espoir d’éviter le démantèlement de la Prusse. Il est vrai que les deux se détestaient cordialement ! Sa sœur Frédérique, en revanche, n’a pas laissé la même image de sérieux (il est vrai qu’elle était veuve à 18 ans).

La reine Louise garde de nombreux admirateurs en Allemagne et ailleurs, dont votre serviteur. J’ai d’ailleurs chez moi un petit buste d’elle, et j’ai donné son prénom à l’héroïne d’un de mes romans, "la demoiselle de Rosling" ; modeste hommage…

 

 





Ci-dessus, deux portraits d’elle, une photo de son gisant dans le mausolée de Charlottenburg, et enfin la photo d’une statue célébrissime en Allemagne, montrant les deux sœurs (Louise est à gauche).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas de ça Lisette !

Pas de ça Lisette !   Ma mère, qui était née en 1914, employait volontiers cette expression française ancienne, destinée à mettre en garde o...