dimanche 20 novembre 2022

Pas de ça Lisette !


Pas de ça Lisette ! 

Ma mère, qui était née en 1914, employait volontiers cette expression française ancienne, destinée à mettre en garde ou réprimander.
J’ai découvert bien plus tard qu’il s’agissait en fait d’une expression née au XVIIIe siècle. Lisette est un personnage de comédie, une jeune soubrette délurée et légère, qui apparait dans de nombreuses pièces, par exemple chez Marivaux. C’est sa légèreté – un défaut très répréhensible chez une jolie jeune fille - qui lui attira cette réprimande : pas de ça Lisette ! Le prénom Lisette est devenu très rare, mais au moins a-t-il survécu dans cette expression, qui ne doit cependant plus guère être employée de nos jours…
 

Illustrations :
Le joli minois de cette jeune fille, œuvre du peintre français Antoine Vestier (1740-1824), me paraît assez bien représenter Lisette, même si la fille parait sage comme une image !
Une représentation plus récente du personnage de Lisette dans "la double inconstance", une pièce de Marivaux crée en 1723 par les Comédiens Italiens à l’Hôtel de Bourgogne. Le dessin est de Bertall (Paris 1820-1882), pseudonyme de Charles Constant Albert Nicolas d'Arnoux de Limoges Saint-Saëns (ouf ! À l’époque, les gens n’avaient pas à remplir les formulaires modernes, dont les cases sont toujours trop courtes !)



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une affaire ténébreuse...

La "comtesse des Ténèbres" est l'une des grandes énigmes de l'Histoire française. La femme, toujours voilée, protégée pa...