lundi 4 décembre 2017

Un yak inquiétant...

"...Elle ressentit une bouffée de plaisir, qui lui fit allonger le bras pour gratouiller le cou de l’animal. Mais le yak Tséring resta insensible à ce geste de tendresse."

Il est assez souvent question de yak dans le tome III de "Crimes en Himalaya" (La Vallée du yak sauvage), et notamment d'un certain yak nommé Tséring, "presque aussi gros qu'un yak sauvage". J'ai fait pas mal de photos de yaks durant mes voyages, mais celle-ci, de Pozan Kerongi (du Photography Club of Sikkim), me semble parfaitement illustrer l'allure inquiétante du yak Tséring, qui fait si peur à mon héroïne Gopika...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas de ça Lisette !

Pas de ça Lisette !   Ma mère, qui était née en 1914, employait volontiers cette expression française ancienne, destinée à mettre en garde o...