mardi 29 novembre 2016

Une robe XVIIIe...


“-- (…) Et puis, nous avons pas mal de choses à faire !
-- Vraiment ? Et quelles choses, je vous prie ?
-- La première est de vous acheter des vêtements. Sinon votre jolie robe XVIIIe va s’abîmer et vous allez vite ressembler à un épouvantail !
-- Ma robe XVIIIe ! Quelles curieuses expressions vous avez parfois ! “

Extrait de « La demoiselle de Rosling », Éditions du 38, de Bernard Grandjean.

Portrait de Sarah Eleonor Fermor (vers 1750) par Ivan Vichniakov
(Musée Russe de Saint-Pétersbourg)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La fille et ses deux Apso...

"D’ici quelques années, se dit-il, il faudrait qu’il pense à marier sa jeune nièce. Mais rien ne pressait, Tséring n’avait que seize a...