samedi 26 août 2017

Hasards heureux...

« Il la regarda lancer ses escarpins sur le tapis avec de jolis battements de pied... »

Extrait de « La demoiselle de Rosling » de Bernard Grandjean, Éditions du 38.




Les hasards heureux de l'escarpolette, détail, par Honoré Fragonard

vendredi 25 août 2017

Parlons boutiques...

« Ils entrèrent dans plusieurs boutiques, (« Êtes-vous certain qu’il y ait dans cet atelier une couturière habile dans son art ? »). »
Extrait de La demoiselle de Rosling, de Bernard Grandjean, Éditions du 38.


Boutique de "trachten" à Munich.

lundi 21 août 2017

L'Allemagne au temps de la demoiselle de Rosling

La Résidence des princes-évêques de Würzburg a été construite entre 1720 et 1744 sur des plans de Balthasar Neumann. La décoration intérieure se poursuivra jusqu’en 1770, l’aménagement des jardins jusqu’en 1780. Elle constitue le plus extraordinaire et le plus homogène des palais baroques.
L’un des éléments de décor intérieur les plus spectaculaires est le plafond de l’escalier d’honneur, peint par Tiepolo en 1752-53. Avec ses 30 m par 18, il s'agit de la plus grande fresque réalisée d'un seul tenant ! Elle illustre en particulier les 4 continents.
(Les 3 illustrations de la fresque - vue générale, Amérique puis Asie - proviennent d’internet : les photos sont interdites aux visiteurs à l’intérieur du palais).
 
 

 
 
 

mercredi 16 août 2017

La demoiselle de Rosling aime-t-elle les pommes ?

La demoiselle de Rosling aime-t-elle les pommes ?
Le verger du « château neuf » de la Margravine de Bayreuth (Allemagne, Bavière) est un conservatoire de vieilles variétés de pommes. Ainsi les Champagner Renette de 1799, les Shafsnase de 1797 ou encore les Goldpamäne de 1800. 
De quoi retrouver sur sa langue le goût du passé…





lundi 7 août 2017

Lecture d'été

Scène émouvante que cette jeune femme lisant à haute voix La demoiselle de Rosling à son chien, qui semble très intéressé. (Il y a aussi un chien dans le roman, qui s'appelle Guerrier. Ce nom était assez courant au XVIIIe siècle : on peut voir sur la terrasse du château de Sans-souci la tombe d'un chien de Frédéric II portant ce nom).

British Museum - gravure d'après John Collet,

https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

dimanche 6 août 2017

C'est l'été...

Dans la série c'est l'été, soyons légers... Amusante remarque de Manon Roland (ou Madame Roland), 1754-1793, dans un autoportrait : elle estimait posséder "une poitrine superbement meublée" ! (Source : Mona Ozouf, dans "La cause des livres").
J'espère que la belle Manon songeait aux courbes sensuelles du style Louis XV, et non au style Louis XVI et ses pieds de chaises raides comme les montants de la guillotine...

Ci-dessous, deux portraits de Manon Roland, jeune fille puis femme.

Auteur inconnu...
Johan Ernst Jules Heinsius, 1740-1812 peintre allemand actif en France à la fin du XVIIIe siècle - Collections du Grand-Palais RMN)

mercredi 2 août 2017

Huron...

« Je tire de vos propos que puisque les amis de nos amis sont nos amis, Bavarois et Hurons sont donc alliés ! La chose est plaisante, et elle me convient tout à fait !
Il rit avant de reprendre :
— … Et votre gilet, est-il huron de même ? »

Extrait de La demoiselle de Rosling, de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.


Couple de Hurons, auteur anonyme, milieu du XVIIIe siècle.

Alerte enlèvement !

"(…) elle ne fit pas attention à la voiture arrêtée à hauteur de la boutique, ni aux deux hommes campés devant. Elle ne comprit pas ce ...