mardi 31 mars 2020

Une armée de porteurs


"Avec une ribambelle de caisses très lourdes, il nous faudrait une armée de porteurs ! À mon tour de te poser la question : la production va-t-elle nous payer un hélicoptère ?"
                                  Extrait de La vallée du yak sauvage, aux Éditions du 38.




 Photo Rinchen Lepcha, Photography Club of Sikkim.

Plus que quelques jours...

...pour télécharger gratuitement La demoiselle de Rosling" (sur le site de l'éditeur  - les Éditions du 38 - et les sites marchands)


https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

lundi 30 mars 2020

Poupées

On trouve de nombreux portraits du XVIIIe siècle montrant des petites filles avec leur poupée, comme ici cette jolie fillette en bleue peinte par Jean-Etienne Liotard :



Quelques-un de ces objets nous sont parvenus, comme cette dame d'époque Louis XVI, vendue à Lyon en 2017 pour 13 000 euros. Elle révèle des détails anatomiques assez précis quand on la déshabille : en fait, il s'agit d'une poupée dite "royale", utilisée à la cour de Versailles pour l'éducation sexuelle des jeunes gens !



Des créateur contemporains, comme la talentueuse Yulia Sochilina, proposent des poupées en bois magnifiques dans le style XVIIIe :

jeudi 26 mars 2020

Le diable et les vaches

Dans la série des expressions colorées du XVIIIe siècle : "Le diable est aux vaches !" Cela ne signifiait pas que Belzébuth avait pris ses quartiers dans l'étable; on voulait dire par là que la situation était chaotique, que rien n'allait plus. Comme en période d'épidémie, par exemple... À noter que si cette expression a disparu en France, elle est toujours employée au Québec.






Illustration : porcelaine de Meissen, vers 1750.

mercredi 25 mars 2020

Rivière himalayenne

"Un peu plus loin, parmi les moraines, un affluent de la rivière disparaît dans une grotte où le Grand Guru Padmasambhava, qui introduisit le bouddhisme au Tibet, avait caché dit-on la clé du Paradis."
                                                                              Extrait de "Moi, Das, espion au Tibet".

https://www.amazon.fr/dp/B07MJHG28T/ref=sr_1_1?s=amazon-devices&ie=UTF8&qid=1547100655&sr=8-1&keywords=Moi%2C+Das%2C+espion+au+Tibet 



Photo: rivière himalayenne, Kirit Randani, Photography Club of Sikkim.

samedi 21 mars 2020

E-books en français gratuits !

Avis aux amis francophones ! Pour vous aider à supporter le confinement, les Éditions du 38 donnent un accès gratuits à 9 e-books du 21 mars au 5 avril, dont "La demoiselle de Rosling".
Avis aux amateurs !
Courage à tous !


mardi 17 mars 2020

Sans télé ni journaux ni radio...


"…quatre semaines passées à randonner en montagne, faire du camping sauvage, se baigner toutes nues dans des lacs perdus, sans télé ni journaux ni radio..."
Extrait de "Le voyage de Ziska", aux Éditions du 38.


Au bord de l’eau, 1925, artiste inconnu.

mercredi 11 mars 2020

Petit chien


"Dès leur entrée dans le salon, les aboiements furieux d’un petit chien éclatèrent à nouveau…"
Extrait de "Le voyage de Ziska", aux Éditions du 38.
Illustration : Jean Baptiste Charpentier dit le Vieux, (né en 1728 à Paris, mort le 3 décembre 1806 à Paris) : La Famille du duc de Penthièvre en 1768 ou La Tasse de Chocolat. Détail : la princesse de Lamballe avec son petit chien.




samedi 7 mars 2020

À seulement trois heures de marche...



— J’ai parlé avec mon vieil ami lama Thoubten Dorjé. Il me dit que son monastère ne se trouve qu’à seulement trois heures de marche de votre luxueux palace !
— Trois heures pour lui, six heures pour d’autres. Si votre ami Thoubten est de l’ethnie sherpa, méfiez-vous, Doc !

Extrait de "Panique à l’hôtel Kangchenjunga" (série Crimes en Himalaya), publié aux Éditions du 38.


Photo Edenla Lepcha

mardi 3 mars 2020

La petite oie


Dans la série des expressions savoureuses du XVIIIe siècle, voici « la petite oye ». Avant de mettre une oie à rôtir, on en coupait le cou, les pattes, les bouts d’ailes, on retirait le foie et le gésier… Le tout, dont on faisait du bouillon, était désigné sous le nom de « petite oie ». Par analogie, l’expression s’est étendue au vêtement : les rubans et autres garnitures d’un habit ou d’un chapeau étaient également appelé « la petite oie ». La même expression s’employait pour parler du préambule d’un livre, et trouvait même une application en matière de galanterie : lorsqu’un amoureux n’avait pas réussi à obtenir l’ultime faveur de sa belle, mais uniquement des petites faveurs comme baisers et caresses, on disait qu’il n’en avait eu que la petite oie…
Illustration : Toile de Jean-Bernard Restout (1692-1768), Philémon et Baucis donnant l’hospitalité à Jupiter et Mercure, musée des Beaux-Arts de la Ville de Tours : il y aura de l’oie au menu.


Vous souhaitez vous plonger dans l'ambiance du XVIIIe siècle ? C'est ici : 
 et la suite ici :

dimanche 1 mars 2020

Mon Plaisir


— Où m’emmenez-vous ?
— À Mon Plaisir, une maison que je possède non loin de la ville et où je réside ordinairement.
                                      Extrait de "Le voyage de Ziska", aux Éditions du 38.



Alerte enlèvement !

"(…) elle ne fit pas attention à la voiture arrêtée à hauteur de la boutique, ni aux deux hommes campés devant. Elle ne comprit pas ce ...