mardi 7 novembre 2017

Une consolation douce...


« …les événements lui offraient une consolation douce : assister au réveil de Luise. Non, songea-t-il, l’instant que je m’apprête à vivre est encore plus merveilleux que cela : je vais assister au réveil d’un ange ! »

Extrait de La demoiselle de Rosling, de Bernard Grandjean, Éditions du 38.

Fragonard - Illustration d'un conte de la Fontaine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La fille et ses deux Apso...

"D’ici quelques années, se dit-il, il faudrait qu’il pense à marier sa jeune nièce. Mais rien ne pressait, Tséring n’avait que seize a...