mardi 27 septembre 2016

Une robe toute simple...


« Mais c’est une robe toute simple, dit-elle en reniflant, comme j’en porte à la campagne ! Que diriez-vous si j’étais habillée d’une robe à paniers, comme à la cour du Prince les dames de la première distinction ?
Extrait de « La demoiselle de Rosling », Éditions du 38, de Bernard Grandjean.



Les « paniers » sont des sous-vêtements très larges sur les côtés et plats devant comme derrière. Ils étaient faits de bois courbés attachés à la taille par un dispositif de rubans. Cette toile de Jean-Marc Nattier en donne un bel exemple, mais cela pouvait être bien plus large !
Le portrait représente Isabelle Marie Louise Antoinette de Bourbon-Parme, princesse de Parme (née en 1741 à Madrid et elle est morte à Vienne en 1763, à l’âge de 21 ans). Il a été peint lors d’un séjour à Versailles de sa mère, Marie-Louise-Elizabeth, fille aînée du roi de France Louis XV. Celle-ci avait épousé Philippe 1er, Duc de Parme.
Isabelle y apparaît âgée d’environ 7 ans. A l’âge de 18 ans, elle épousera le futur Empereur Joseph II.
Isabelle aimait sa belle-sœur, l'archiduchesse Marie-Christine, d’un amour ardent, mais qui semble être resté platonique, Marie-Christine ne le partageant pas. On a conservé de cette liaison 194 lettres passionnées, qui ont été éditées (Isabelle de Bourbon-Parme : "Je meurs d'amour pour toi" -Lettres à l'archiduchesse Marie-Christine 1760-1763, éditées par Elisabeth Badinter, Paris, Tallandier, 2008). 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Photo de famille

La collection des 4 premiers tomes de Crimes en Himalaya enfin réunie chez son auteur ! (ce qui n'avait pas été fait jusque-là pour ca...