dimanche 11 septembre 2016

Fausse ruine, vraie amitié...

Dans la série des "folies" XVIIIe, cette fausse ruine de faux théâtre antique, dans le parc de l'Eremitage de Bayreuth. Avec une touchante dédicace de la Margravine Wilhelmine à son amie Albertine von Marwitz, "mieux gravée dans mon cœur que sur la pierre".
Les soirs d'été, on donnait là des opéras et des concerts, dans la fraîcheur des grands arbres. 




Photos Bernard Grandjean

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La fille et ses deux Apso...

"D’ici quelques années, se dit-il, il faudrait qu’il pense à marier sa jeune nièce. Mais rien ne pressait, Tséring n’avait que seize a...